Assassinat de Samuel Paty : la police sur la piste d'éventuels complices

franceinfo

Lundi 19 octobre, 15 personnes étaient toujours en garde à vue dans le cadre de l'enquête sur l'attentat de Conflans-Sainte-Honorine, en Yvelines.

La police poursuit son enquête pour tenter de déterminer si et comment le terroriste présumé de Conflans-Sainte-Honorine a été aidé dans son passage à l'acte. "Quinze personnes sont toujours en garde à vue dans les locaux de la DGSI. Parmi ces personnes, il y a un homme qui a déjà été condamné pour des faits de terrorisme. Il a reconnu spontanément avoir été en lien avec l'auteur de l'attentat, et ce quelques jours avant le passage à l'acte", détaille Carol Cuello, en duplex de la Sous-Direction antiterroriste à Levallois-Perret, dans le journal de 23 Heures de franceinfo, lundi 19 octobre.

Un collégien a été libéré

"Quatre collégiens ont été en garde à vue. Actuellement, ils ne sont plus que trois, l'un d'entre eux à été libéré. Ces collégiens auraient reçu de l'argent pour identifier précisément la victime, Samuel Paty. L'homme qui a transporté le terroriste présumé en voiture est également en garde à vue", ajoute le journaliste.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne