Assassinat de Samuel Paty : Emmanuel Macron tient un conseil de défense

France 2

Après l'assassinat du professeur Samuel Paty, Emmanuel Macron a évoqué dès vendredi 16 octobre des réponses rapides. Dimanche 18 octobre au soir, un conseil de défense se tenait au palais de l'Élysée.

En réponse à l'attentat islamiste qui a visé le professeur Samuel Paty, mort décapité vendredi 16 octobre à Conflans-Sainte-Honorine (Yvelines), Emmanuel Macron a évoqué des réponses rapides. Un conseil de défense, qui se tenait au palais de l'Élysée dimanche 18 octobre, "a débuté à 18 heures", rapporte la journaliste Catherine Demangeat en duplex sur place pour le 20 Heures de France 2. "Tous les ministres présents ont consulté pendant 48 heures, ils sont venus avec des propositions très concrètes", poursuit-elle.

L'expulsion de 231 étrangers fichés S envisagée

Gérald Darmanin, ministre de l'Intérieur, a notamment demandé "l’expulsion de 231 étrangers en situation irrégulière, fichés S pour radicalisation, une mesure qui pourrait prendre effet dans les prochaines heures", précise Catherine Demangeat. D'autres décisions devraient être arrêtées pour mieux protéger les enseignants qui subissent des menaces, y compris sur les réseaux sociaux, et empêcher la propagande islamiste. Le ministre de l'Économie, Bruno Le Maire, "propose de renforcer les contrôles sur le financement d’un certain nombre d’associations islamistes".

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne