À Nice, les habitants saluent par les mots la mémoire de Samuel Paty

France Télévisions

La ville de Nice a ouvert un registre de condoléances en la mémoire de Samuel Paty, l'enseignant assassiné par un terroriste islamiste à Conflans-Sainte-Honorine vendredi 16 octobre. Les habitants viennent y écrire des mots en sa mémoire. 

L'assassinat de Samuel Paty, le professeur d'histoire-géographie assassiné vendredi 16 octobre pour avoir montré à ses élèves des caricatures de Mahomet, a rappelé aux Niçois l'attentat islamiste du 14 juillet 2016 qui avait fait 86 morts dans leur ville. Pour saluer la mémoire de l'enseignant qui a été décapité, le maire de Nice, Christian Estrosi, a ouvert un registre de condoléances pour que les habitants puissent poser leurs pensées sur papier. Un portrait de Samuel Paty est également accroché sur la façade de l'hôtel de ville niçois. 

Les visages des passants sont graves. "On ne peut rien écrire à part dire 'merci'", dit un homme. "Cet homme qui devait voir des enfants, il est mort à cause de sa liberté d'expression, de sa liberté d'enseignement", ajoute une femme. Un père vient avec son jeune fils pour tenter de lui expliquer le drame. "On va essayer d'échanger. Il va falloir trouver des mots adaptés à son âge", glisse t-il. Comme Samuel Paty essayait par ses mots de faire comprendre le monde dans lequel nous vivons à ses élèves. 

Vous êtes à nouveau en ligne