Cyberattaque : presque tous les réseaux peuvent être touchés

FRANCE 3

La cyberattaque contre TV5 Monde montre que le piratage peut atteindre une très grande ampleur et concerner des pans entiers de notre société connectée.

Sur les écrans, les programmes habituels. Les journalistes de TV5 Monde travaillaient ce vendredi 10 avril presque comme d'habitude. Il y a deux jours, sous le nom de Cyber Caliphate, des pirates ont privé d'antenne les journalistes de la chaîne et noyauté les réseaux sociaux pendant plusieurs heures.
Une douzaine d'experts inspectent toujours les réseaux informatiques de TV5 Monde pour pister les hackers.

"L'idée d'une action rapide est de protéger les traces que peuvent laisser les attaquants. Même les attaquants très forts laissent des traces au cours des attaques informatiques", assure Guillaume Poupard, directeur de l'Agence nationale de la sécurité des systèmes d'information.

Les cibles les plus sensibles

Sous le même nom, des pirates s'étaient en novembre 2014 déjà introduits sur le site du Commandement central américain.
En Occident, les hackers n'ont pas encore touché les cibles les plus sensibles, comme des centrales nucléaires ou des barrages.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne