Bas-Rhin : un lycéen radicalisé serait parti pour la Syrie

FRANCE 3

Peut-être un nouveau cas de départ vers la Syrie. Il s'agit d'un adolescent du Bas-Rhin repéré par l'Éducation nationale pour sa radicalisation. Âgé de 16 ans, il a pris l'avion pour la Turquie et sa trace a été perdue.

Un comportement qui a fini par attirer l'attention de la police, du rectorat, des services sociaux. Le maire lui, n'était pas au courant et s'étonne. "Il y a une faille d'inefficacité, une longue chaîne d'incompétences. J'ai le sentiment que les services de l'État ne se parlent pas", s'indigne Yves Bur, maire de Lingolsheim.

Pas de signe avant-coureur

Le problème pour les services en charge du suivi, c'est que rien ne laissait présager d'un passage à l'acte si soudain. "Pourquoi est-ce que ça n'a pas été possible d'empêcher cet élève de partir ? Parce qu'il y a eu une sorte de basculement, il n'ya pas eu de signe plus fort avant le 31 mars au matin", explique Sophie Bejean, rectrice de l'Académie de Strasbourg. Des enquêtes ont été ouvertes pour tenter de trouver la trace du jeune homme, comprendre ses motivations, et identifier d'éventuels complices. Dans le département du Bas-Rhin, une trentaine de mineurs suspectés de radicalisation sont suivis.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne