Attentat déjoué : un ordre qui viendrait du groupe État islamique

FRANCE 2

Le parquet de Paris a ouvert une information judiciaire à l'encontre des trois jeunes hommes soupçonnés d'avoir préparé un attentat contre un site militaire dans le sud de la France.

Dominique Verdeilhan, en direct du palais de justice de Paris vendredi 17 juillet, revient sur l'attentat déjoué de trois jeunes hommes. Ils sont soupçonnés d'avoir préparé une attaque contre un site militaire dans le sud de la France. "Les trois jihadistes ont-ils fomenté leur projet d'attentat seuls ou sur instruction ? C'est la question qui se pose désormais", explique le journaliste de France 2.

"Frapper en France"

"Le plus jeune suspect, âgé de 17 ans, a avoué pendant sa garde à vue être en contact avec un homme actuellement en Syrie dans les rangs de l'État islamique et qui lui aurait demandé de 'frapper en France'. Un autre suspect a déclaré être investi d'une mission et vouloir répondre aux exigences" du groupe État islamique, poursuit le reporter.

"Dans les minutes, dans les heures qui viennent, les trois hommes devraient être mis en examen pour association de malfaiteurs en vue de la préparation d'actes de terrorisme. Le parquet a requis leur placement en détention provisoire", conclut Dominique Verdeilhan.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne