Attentat déjoué de Fort-Béar : une information judiciaire bientôt ouverte

FRANCE 2

Dominique Verdeilhan revient vendredi 17 juillet sur l'attentat déjoué de Fort-Béar.

La garde à vue des trois jeunes terroristes présumés qui préparaient une attaque contre le Fort-Béar (Pyrénées-Orientales) s'est terminée dans la nuit de jeudi à vendredi 17 juillet. Une information judiciaire va être ouverte.

Après quatre jours de garde à vue, un élément retient l'attention des enquêteurs selon Dominique Verdeilhan, en direct du Palais de justice de Paris pour France 2. "[...] Il y a une interrogation sur un possible commanditaire", rapporte-t-il. Un homme, actuellement en Syrie dans les rangs du groupe État islamique, aurait dit à l'un des trois suspects de frapper sur place, en France.

Placés en détention provisoire

Pour l'instant, les éléments matériels dans le dossier sont assez minces. Pas d'arme, pas d'explosif lors des perquisitions. Seuls des objets paramilitaires et des caméras ont été saisis. Les trois hommes devraient être mis en examen dans la journée pour association de malfaiteurs en vue de préparation d'actes de terrorisme et probablement placés en détention provisoire dans la soirée.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne