Attentat déjoué : 10 000 personnes sous surveillance

France 2

Sur le plateau de France 2, Audrey Goutard revient sur les méthodes de surveillance des services antiterroristes.

Quatre hommes ont été interpellés alors qu'ils projetaient un acte terroriste sur le sol français. François Hollande a divulgué l'information hier, mercredi 15 juillet. Cet attentat déjoué soulève des questions.

"Les quatre interpellés font partie de ceux que les services antiterroristes surveillent discrètement. En tout, ils sont près de 10 000. Il y en a de très dangereux et il y en a de très anodins, comme les suspects arrêtés", rapporte la journaliste de France 2 Audrey Goutard.

De la prévention

L'arrestation de ces individus est une leçon tirée des exactions envisagées et perpétrées ces derniers mois par Sid Ahmed Ghlam et Yassin Salhi. "Ils n'étaient pas considérés comme des suspects prioritaires, et pourtant...", reprend la reporter, qui précise qu'il s'agit principalement d'un acte de prévention. "Même si le projet d'attentat des quatre n'était pas très clair, les services antiterroristes ont préféré ne pas prendre de risque", ajoute-t-elle.

"Pour aller plus loin, il faut que les policiers démontrent la détermination de leurs suspects. Tout se joue en ce moment même, pendant leur garde à vue", conclut Audrey Goutard.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne