Attentat évité à Villejuif : Sid Ahmed Ghlam dit s'être tiré dessus pour se faire arrêter

Sid Ahmed Ghlam, un étudiant algérien de 24 ans, est suspecté d\'avoir projeté d\'attaquer deux églises en région parisienne.
Sid Ahmed Ghlam, un étudiant algérien de 24 ans, est suspecté d'avoir projeté d'attaquer deux églises en région parisienne. (M6 )

C'est ce qu'affirme RTL, qui indique avoir eu accès au compte-rendu du premier interrogatoire du suspect devant un juge d'instruction anti-terroriste parisien.

Sid Ahmed Ghlam a déjà affirmé avoir voulu empêcher l'attentat de Villejuif (Val-de-Marne), en avril, attaque qui a finalement été évitée. RTL affirme, mercredi 24 juin, avoir eu accès au compte-rendu du premier interrogatoire du jeune homme devant un juge d'instruction antiterroriste parisien, et donne davantage de précisions.

Se faire arrêter pour échapper aux commanditaires

Dans le document consulté par RTL, le suspect évoque un complice. Sid Ahmed Ghlam "a d'abord reconnu qu'un attentat était prévu, le dimanche 19 avril. Lui et son complice devaient ouvrir le feu dans une église, en pleine messe", écrit la radio. Mais le comparse, dont Sid Ahmed Ghlam ne livre pas le nom, tue accidentellement Aurélie Châtelain alors qu'il tente de lui voler sa voiture, selon les explications du jeune homme.

En voyant le cadavre de la jeune femme, Sid Ahmed Ghlam aurait pris peur. Il dit s'être alors lui-même tiré dessus afin de se faire arrêter par la police pour échapper aux "représailles de ses commanditaires de l'État islamique". Des hommes "qui ne lui ont laissé aucun choix", écrit RTL.

Vous êtes à nouveau en ligne