Attentat déjoué : le commando était prêt à frapper

France 3

Un attentat a été déjoué. François Hollande l'a annoncé ce vendredi 9 septembre après l'interpellation de trois femmes âgées de 19 à 39 ans.

La tentative d'attentat ne fait plus aucun doute pour François Molins. Le procureur de la République a confirmé, vendredi 9 septembre, que les bonbonnes de gaz découvertes dans une voiture dans Paris dans la nuit du samedi au dimanche 4 septembre devaient exploser. Une attaque "téléguidée par des individus se trouvant en Syrie", selon le procureur. C'est un véritable commando : jeudi 8 septembre, trois femmes ont été interpellées à Boussy-Saint-Antoine dans l'Essonne, à 25km de Paris. Toute la nuit les forces de l'ordre ont bloqué les accès du quartier afin de recueillir les indices sur les trois suspectes.

L'une des trois suspectes était fichée S

C'est aux alentours de 19h, le jeudi 8 septembre, que les jeunes femmes quittent l'appartement. Couteau à la main, l'une d'entre elles se jette sur un policier en faction. Les forces de l'ordre ouvrent le feu, blessant l'une des trois complices : Inès Madani , fichée S et connue des renseignements.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne