Attentat de la rue des Rosiers : trois suspects identifiés trente-trois ans après

Une victime de l\'attentat de la rue des Rosiers, évacuée par des pompiers, le 9 août 1982 à Paris.
Une victime de l'attentat de la rue des Rosiers, évacuée par des pompiers, le 9 août 1982 à Paris. (MICHEL CLEMENT / AFP)

Selon RTL, trois hommes suspectés d'être les auteurs de l'attaque d'un restaurant parisien en 1982, qui avait fait 6 morts et 22 blessés, ont été identifiés en Norvège, en Palestine et en Jordanie.

Un nouvel épisode vient relancer l'enquête autour d'un attentat qui a marqué la France du début des années 1980. Selon RTL, qui l'annonce mercredi 4 mars, trois hommes soupçonnés d'avoir perpétré l'attentat de la rue des Rosiers, en août 1982 à Paris, ont été identifiés en Norvège, en Palestine et en Jordanie.

Comme l'expliquait France 3 Ile-de-France en 2012, le 9 août 1982, des hommes cagoulés font irruption dans le restaurant Goldenberg, rue des Rosiers. Ils ouvrent le feu et jettent une grenade au milieu du restaurant, complet à l’heure du déjeuner. Le bilan est de 6 morts et de 22 blessés, ce qui en fait l'attentat antisémite le plus grave commis en France depuis 1945. L'attaque n'a jamais été revendiquée.

Des hommes liés à un groupe dissident de l'OLP

A l'époque, le juge antiterroriste Jean-Louis Bruguière soupçonne une organisation dissidente de l’OLP (Organisation de libération de la Palestine) dirigée par le Palestinien Abou Nidal, qui avait multiplié les attentats aveugles dans les années 1970 et 1980. En 2011, le juge Marc Trévidic identifie deux des hommes du commando, deux Palestiniens réfugiés en Jordanie, dont l’extradition s'avère alors impossible.

Leur situation semble avoir évolué puisque, d'après Europe 1, c'est le juge Trévidic qui a délivré récemment trois mandats d'arrêt internationaux contre trois suspects, tous anciens membres du groupe Abou Nidal. Selon la radio, les trois hommes vivent paisiblement dans trois pays différents. L'un, âgé de 60 ans, vit à Ramallah, en Palestine, un autre, âgé de 65 ans, vit en Jordanie. Le dernier, 56 ans et père de quatre enfants, vit en Norvège où il a acquis la nationalité norvégienne.

Vous êtes à nouveau en ligne