Yassin Salhi mis en examen

France 3

L'assassin d'Hervé Cornara a été placé en détention provisoire, ce mardi 30 juin, et mis en examen pour assassinat en relation avec une entreprise terroriste.

Les enquêteurs sont désormais convaincus que Yassin Salhi a commis des actes terroristes. Les éléments à charge sont nombreux : la mise en scène macabre de la décapitation de son employeur, sa tentative de faire exploser un site gazier ou encore l'envoi de photos de sa victime à un ami en Syrie.

"On peut noter que cela correspond très exactement au mot d'ordre de Daech", a déclaré le procureur de la République de Paris, François Molins. La décapitation rappelle "précisément un mode opératoire habituel de cette organisation terroriste. Au surplus, la tête était entourée de deux drapeaux portant la profession de foi islamique", a-t-il ajouté.

Un séjour en Syrie

Yassin Salhi a passé l'année 2009 en Syrie mais il est surtout très lié à un Français, prénommé Sebastien Yunes, à qui il a fait parvenir deux photos de sa victime. Les policiers ont intercepté une discussion de cet homme avec un proche le jour de l'attentat.
 
"Sebastien Yunes indiquait très bien connaître Yassin et affirmait, je cite, 'être une des causes pour lesquelles il a fait ça'. Il disait enfin avoir reçu les deux clichés et avoir demandé l'autorisation à l'organisation terroriste Etat Islamique de les diffuser", a indiqué le procureur de la République de Paris.

Pour son avocat Me Michel Kohn, Yassin Salhi n'est pas un terroriste, il s'est vengé de son patron avec qui il avait un différend.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne