VIDEO. Attentat en Isère : l'Assemblée observe une minute de silence pour la victime

LCP / FRANCE 3

Hervé Cornara a été décapité, vendredi, par son employé, Yassin Salhi, qui a exposé sa tête sur un grillage, aux côtés d'une profession de foi de l'islam.

L'Assemblée nationale exprime sa "solidarité sans faille de la représentation nationale envers les peuples qui sont lâchement frappés par la barbarie". Ce sont les mots de son président, Claude Bartolone, qui a pris la parole en ouverture de la séance des questions au gouvernement, mardi 30 juin, pour demander aux députés et aux membres du gouvernement d'observer une minute de silence en hommage aux victimes des attentats islamistes de vendredi.

"Nous nous associons à la douleur des proches d'Hervé Cornara"

Des attentats terroristes ont été menés vendredi en Isère, à Sousse en Tunisie, au Koweït, sur des "peuples lâchement frappés par la barbarie", lance Claude Bartolone. "Nous nous associons à la douleur des proches d'Hervé Cornara, comme à celle des familles de toutes les victimes de ces actes odieux", a ajouté le président de l'Assemblée. L'ensemble des députés, mais aussi des membres du gouvernement présents dans l'hémicycle, ont ensuite observé une minute de silence, avant que ne débutent les questions qui ont souvent porté sur l'attentat en Isère.

Vous êtes à nouveau en ligne