Réseaux terroristes : comment travaillent les services de renseignements ?

FRANCE 2

La question revient depuis l'attentat contre l'usine Air Products, dans l'Isère, nos services de renseignements sont-ils suffisamment efficaces ?

Manuel Valls a assuré que les services de renseignements n'étaient pas responsables de l'attaque terroriste qui a coûté la vie à Hervé Cornara, dans l'Isère. Pourtant, certains en doutent.

Depuis des années, les services français surveillent les réseaux radicaux islamistes mais avec le temps, cette menace a évolué, d'abord par le nombre.

1 000 personnes sous étroite surveillance

Actuellement, sur le territoire, les policiers surveillent particulièrement 1 000 personnes proches de l'islam radical et considérées comme dangereuses. Identité, liens avec des réseaux terroristes... Au moindre doute, les personnes suspectées doivent faire l'objet d'une enquête poussée avec une difficulté : la diversité des profils. "Tout le monde s'est cassé les dents sur essayer de définir un profil du terroriste potentiel parce qu'en réalité demain ce sera peut-être quelqu'un de différent", analyse Alain Rodier, du centre de recherche sur le renseignement. Des éléments qui poussent les services de renseignements à revoir régulièrement leurs méthodes de travail.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne