Attentat en Isère : Yassin Salhi est sorti du silence

France 2

48 heures après le terrible attentat dans l'usine Air Products, à Saint-Quentin-Fallavier, le suspect a reconnu ce dimanche 28 juin avoir tué et décapité son patron.

 

Ses premiers mots étaient très attendus. Deux jours après l'attentat dans une usine en Isère, Yassin Salhi est passé aux aveux dimanche 28 juin. Il a reconnu avoir tué et décapité son employeur. Caché sous un tissu blanc, protégé par un gilet par balle et lourdement escorté, Yassin Salhi a été conduit à son domicile de Saint-Priest pour une perquisition.

Un différend avec la victime

Les enquêteurs recherchaient notamment un passeport, explique la journaliste de France 2. Il leur permettra de vérifier si le suspect s'est déjà rendu en Syrie.
Depuis samedi soir, Yassin Salhi a commencé à livrer sa version des faits. Il a reconnu avoir assassiné son patron, Hervé Cornana, puis l'avoir décapité. Lors de son audition, il avoue avoir eu un différend avec son patron, mercredi dernier. Il aurait fait tomber une palette de matériel et le ton serait monté entre les deux hommes, rapporte la journaliste de France 2. Deux jours plus tard, vendredi 26 juin, Yassin Salhi commet l'irréparable.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne