Attentat en Isère : les aveux de Yassin Salhi

France 3

Le suspect du terrible attentat dans l'usine Air Products, à Saint-Quentin-Fallavier, a reconnu ce dimanche 28 juin avoir assassiné et décapité son patron.

Deux jours après l'attentat dans une usine en Isère, le suspect est passé aux aveux dimanche 28 juin. Il a reconnu avoir tué et décapité son employeur.
Les premières images de Yassin Salhi, le montrent dissimulé sous une serviette, menotté et encadré de plusieurs policiers, décrit la journaliste de France 3. Le suspect est conduit à son domicile pour une perquisition. Des objets utiles à l'enquête ont été saisis.

Une bombe à retardement

Très sportif, Yassin Salhi fréquentait une salle de sport. Son professeur le présente comme quelqu'un de "coléreux et d'extrêmement violent". "C'était une bombe à retardement et je savais au fond de moi, qu'un jour, il exploserait", ajoute-t-il.
Les enquêteurs ont découvert dans le téléphone portable de Yassin Salhi une photo sur laquelle il se met en scène avec la tête de son employeur. Il aurait envoyé ce cliché vers un numéro canadien qui aurait pu servir de relai vers un proche en Syrie.
Cependant, Yassin Salhi nie avoir commis un acte terroriste et évoque un différend personnel avec son employeur.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne