Terroriste de l'Aude : un Franco-Marocain radicalisé

France 3

Les trois attaques terroristes ont été reivindiquées par le groupe État islamique. L'assaillant, abattu par le GIGN, était connu des services de police. Qui était Redouane Lakdim ?

De l'homme qui a attaqué ce vendredi 23 mars le marché de Trèbes (Aude), on ne connait pas encore le visage, mais on sait son nom :  Redouane Lakdim, connu pour trafic de stupéfiants et radicalisation. Il a aussi été poursuivi pour détention d'armes. Franco-Marocain, l'homme vivait avec ses parents, ses frères et ses sœurs dans un appartement de ce quartier de Carcassonne (Aude), perquisitionné ce soir par les forces de l'ordre. 

Appartenance à l'État islamique

Dès le début de l'après-midi, le ministre de l’Intérieur a donné quelques détails sur son profil. "Il était connu pour des faits de petite délinquance, mais nous l'avions suivi et nous pensions qu'il n'y avait pas de radicalisation", a-t-il déclaré. Si Redouane Lakdim était surveillé, c'est parce qu'il était très actif sur les réseaux sociaux salafistes. Il n'aurait pas été fiché S, mais inscrit sur un autre fichier de prévention de la radicalisation qui regroupe 20 000 profils jugés moins risqués, mais surtout, moins surveillés. Au cours de l'attaque, Redouane Lakdim a fait valoir son appartenance à l'État islamique. Cet après-midi, dans un communiqué, l'organisation terroriste a revendiqué l'attentat. 

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne