Attentats de Trèbes et de Carcassonne : la mère et deux sœurs de Radouane Lakdim placées en garde à vue

Un gendarme monte la garde devant le Super U de Trèbes (Aude), le 26 mars 2018.
Un gendarme monte la garde devant le Super U de Trèbes (Aude), le 26 mars 2018. (IDRISS BIGOU-GILLES / HANS LUCAS / AFP)

En mars 2018, le terroriste avait tué quatre personnes, avant d'être abattu par le GIGN.

Un an après, l'enquête rebondit. La mère et deux sœurs de Radouane Lakdim, auteur des attaques terroristes dans l'Aude en mars 2018, ont été placées en garde à vue, mardi 16 avril, a appris franceinfo de source judiciaire, confirmant une information du Parisien. Elles ont été entendues dans le cadre de l'information judiciaire ouverte dans ce dossier.

Le terroriste de 25 ans avait blessé un automobiliste et tué son passager par balles à Carcassonne, avant de voler la voiture dans laquelle ils se trouvaient. Il avait ensuite abattu un employé, un client et le gendarme Arnaud Beltrame dans un supermarché de Trèbes, avant d'être tué par le GIGN.

Depuis les faits, la petite amie de Radouane Lakdim et quatre hommes ont été mis en examen, soupçonnés d'avoir eu connaissance des projets du tueur ou, pour certains, de l'avoir aidé à des degrés divers. La jeune femme de 19 ans et trois hommes sont aujourd'hui incarcérés.

Vous êtes à nouveau en ligne