VIDEO. Le porte-avions "Charles-de-Gaulle" envoie ses premiers chasseurs en Syrie

FRANCE 2

Le navire de guerre français est arrivé, dimanche, en Méditerranée orientale.

"C'est le jour J", explique le capitaine de corvette Benoit à la journaliste de France 2, envoyée spéciale sur le Charles-de-Gaulle. Le porte-avions français est arrivé à proximité de la Syrie, lundi 23 novembre. Ses premiers chasseurs ont décollé vers la Syrie "à priori pour des vols de reconnaissance", selon Dorothée Ollieric. 

>> Suivez les dernières évolutions de l'enquête dans notre direct

Après une série de frappes la semaine dernière visant des postes de commandement et des centres d'entraînement du groupe État islamique près de Raqqa, la France a dépêché son porte-avions Charles-de-Gaulle en Méditerranée orientale, dix jours après les attaques du 13 novembre à Paris.

"Une capacité supplémentaire de renseignements"

Le navire de guerre a effectué, dimanche, d'ultimes exercices d'entraînement, en Méditerranée orientale. Onze chasseurs-bombardiers non armés, des Rafale et des Super-Etendard, se sont exercés au catapultage, depuis le pont d'envol, et à l'appontage.

L'armée française va ainsi tripler sa capacité de frappes, les 26 chasseurs du porte-avions venant s'ajouter aux 12 appareils stationnés aux Emirats arabes unis. Ces avions, grâce à de multiples vols de reconnaissance, de même que les bâtiments qui l'accompagnent, dont une frégate belge et une britannique, vont aussi donner une "capacité supplémentaire de renseignement" à la coalition contre le groupe Etat islamique, emmenée par les Etats-Unis.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne