VIDEO. Attentats de Paris : la France n'était pas prête, estime la commission d'enquête

FRANCE 2

Elle estime notamment qu'il y a eu un manque de coordination entre les différents services de renseignement.

La France n'était pas prête. C'est l'amer constat qui transparaît, mardi 5 juillet, des conclusions de la commission d'enquête sur les attaques terroristes à Paris.

La France n'est "pas à la hauteur de ceux qui nous agressent aujourd'hui", a estimé Georges Fenech, président de cette commission d'enquête parlementaire. "Nos services de renseignement ont failli".

Plus de coordination

Déplorant le manque de coordination entre les différents services, la commission recommande notamment de les regrouper au sein d'une agence nationale de lutte antiterroriste et de mettre en place une base de données unique. En tout, la commission a fait 39 propositions.

La commission d'enquête sur "les moyens mis en oeuvre par l'État pour lutter contre le terrorisme", a été créée le 7 janvier 2015, jour de l'attaque contre Charlie Hebdo, qui avait fait basculer la France dans l'ère jihadiste. Elle a auditionné 190 personnes pendant près de 200 heures, sur les cinq derniers mois.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne