Voir la vidéo
France 3

Le grand témoin : Erwan Larher, survivant du Bataclan

Il a toujours eu deux passions : l'écriture et le rock. Le 13 novembre 2015, il chausse ses santiags pour aller applaudir Eagles of Death Metal au Bataclan. Il sortira de la salle blessé, sur un brancard. Le grand témoin de France 3 ce lundi 13 novembre s'appelle Erwan Larher. Au lendemain des attentats, il s’était pourtant promis de ne jamais parler publiquement du Bataclan.

"Je cherche à poser les questions"

"Parler de moi, de mon nombril, mes souffrances, ma convalescence, j'estime que ce n'est pas intéressant", explique-t-il. Plongé au coeur d'une tragédie nationale, le romancier a finalement décidé d'écrire. Il raconte la balle qui lui a déchiré le corps, les semaines d'hospitalisation et toutes ses questions. Les siennes, mais aussi celles qu'ont pu se poser les terroristes au moment de passer à l'acte. "Je ne cherche pas à les absoudre, je cherche à poser les questions, mais qui sont des questions, je crois, que tout le monde se pose. C'est-à-dire : comment est-ce qu'on en arrive à fabriquer des monstres ?" Mais derrière l'horreur, il y a aussi toute cette fraternité qui l'a bouleversé lors de ses semaines de convalescence. "La littérature n'arrête pas les balles", écrit Erwan Larher, mais peut-elle empêcher un doigt de se poser sur une gâchette, c'est le pari aujourd'hui de l'écrivain.

Le JT
Les autres sujets du JT
plus