Voir la vidéo
France 2

Attentats du 13-novembre : la vie après le Bataclan, deux rescapés témoignent

Benjamin Vial et sa femme Célia sont des rescapés du Bataclan. Le 13 novembre 2015, ils étaient à l'intérieur, tout près de l'entrée. Deux ans plus tard, ils se souviennent de l'irruption des terroristes. "J'ai cru à des pétards. J'ai reçu un petit éclat de balle dans la fesse, je n’ai pas du tout pensé que ça pouvait être ça", explique Célia.

"Je ne pouvais pas et je ne maîtrisais pas"

Célia et Benjamin ont pu s'échapper après un quart d'heure de fusillade. En apparence, le couple s'en sort indemne. Mais quelques semaines plus tard, le moral vacille. L'angoisse envahit Benjamin sans prévenir dans la rue, les transports ou au café. "Je n’arrivais pas à rester quelque part immobile dans un espace public. Je n'arrivais pas à rentrer dans un endroit où il y avait des gens. [...] Je ne pouvais pas et je ne maîtrisais pas", explique-t-il. Tous les deux ont consulté des psychiatres et pris des médicaments. Ils ont beaucoup vu leurs amis et ils se sont occupés de leurs deux petites filles.

Le JT
Les autres sujets du JT
plus