13-Novembre : le procès sera hors norme

France 2

Si la plupart des terroristes impliqués dans les attaques du 13 novembre 2015 ont été tués ou sont écroués, d'autres font toujours l'objet d'un mandat d'arrêt international pour leur rôle présumé dans ces attentats. Un procès pourrait avoir lieu en 2020 ou 2021.

Combien seront-ils à comparaître un jour aux côtés de Salah Abdeslam, le seul survivant des huit attentats de Paris, qui ont eu lieu lors de la nuit du 13 novembre 2015 ? Lors des attaques, 130 personnes sont mortes et plus de 400 ont été blessées. Ils sont onze suspects aux mains de la justice, et au moins six autres font l'objet de mandats d'arrêt internationaux, dont les frères Fabien et Jean-Michel Clain, qui avaient revendiqué en Français les attentats. Mais, selon Mediapart, tous les commanditaires ont été éliminés.

Un procès hors norme

Salah Abdeslam n'a jamais voulu sortir de son mutisme, sauf pour dédouaner un complice présumé et pour provoquer les juges lors d'un premier procès en Belgique. Et le temps finit par presser. Les investigations doivent s'achever au plus tard dans un an, puisque la détention provisoire ne peut excéder quatre ans dans les affaires terroristes. Ce qui veut dire qu'il faut dès à présent préparer le procès pour 2020 ou 2021. un procès forcément hors norme, avec 1 700 parties civiles et 300 avocats.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne