Voir la vidéo
France 3

13-Novembre : des commémorations pleines d'émotion et de sobriété

Un à un, les noms des victimes du Bataclan sont égrenés. Emmanuel Macron et la maire de Paris Anne Hidalgo ont déposé une gerbe de fleurs et se sont recueillis, ce lundi midi, en présence de François Hollande.

Puis, il y a eu de longues étreintes entre le président et les proches des victimes. Sur le visage d'Emmanuel Macron s'affiche la douleur partagée. Brigitte Macron, elle, peine à retenir ses larmes face aux victimes.

Hommage rendu aux sauveteurs

L'hommage avait commencé à neuf heures ce matin devant le Stade de France, premier lieu frappé par la barbarie il y a deux ans. Puis, le président a déroulé la funeste chronologie des attaques : Le Carillon, Le Petit Cambodge, A la Bonne bière, Comptoir Voltaire, La Belle Equipe. Toutes ces terrasses où les terroristes ont semé la mort. Pour respecter la volonté des familles, Emmanuel Macron n'a pas fait de discours, mais il a eu un geste, une parole, pour les proches toujours inconsolables.

Profondément marqués, les riverains du Bataclan sont également venus à cet hommage. Cette cérémonie était l'occasion aussi de rendre hommage aux médecins, secouristes, forces de l'ordre engagés dans cette nuit d'horreur. Elle s'est achevée en musique avec un concert improvisé du chanteur des Eagles of Death Metal, qui jouait au Bataclan le soir des attentats.

Le JT
Les autres sujets du JT
plus