Un homme clé des attentats de 2015 identifié par les enquêteurs ?

Des soldats devant La Belle Equipe, rue de Charonne, le 14 novembre 2015.
Des soldats devant La Belle Equipe, rue de Charonne, le 14 novembre 2015. (PIERRE CONSTANT / AFP)

Un homme, surnommé Abou Walid, impliqué dans les préparatifs des attentats du 13 novembre 2015 et dans l'attentat raté contre le Thalys, est dans le viseur des enquêteurs. Ils ignorent son véritable nom mais disposent d'une description physique détaillée.

Un homme qui a joué un rôle important dans les préparatifs des attentats du 13 novembre 2015 à Paris et à Saint-Denis et qui a été en lien direct avec le coordonnateur, Abdelhamid Abaaoud, est dans le viseur des enquêteurs. Il serait également impliqué dans l'attentat raté contre le Thalys, quelques semaines auparavant. Plus inquiétant encore, les enquêteurs ignorent sa réelle identité.

Selon les auditions des personnes interpellées dans ces dossiers que France Inter a pu consulter, ce suspect serait l'homme qui, en août 2015, ramène Abdelhamid Abaaoud, le coordonnateur des attentats du 13 novembre, depuis la Syrie.

Les enquêteurs ignorent son nom

Quelques jours plus tard, ce suspect, dont les enquêteurs ignorent le véritable nom, devient aussi l'homme de main de l'attentat raté dans le Thalys. C'est lui qui ravitaille les planques, apporte un sac de voyage, les armes et enfin conduit l'assaillant, Ayoub el-Khazzani, à proximité de la gare de Bruxelles-Midi, où ce dernier monte à bord du train pour Paris.

Mais cet homme reste toujours un mystère pour les enquêteurs qui disposent seulement de son surnom, Abou Walid, et d'une description physique détaillée par l'assaillant du Thalys : une petite barbe, des lunettes, des cheveux plaqués en arrière, assez costaud, les yeux légèrement bridés. Il pourrait être d'origine turque et parlerait le français, le flamand ou l'allemand. Il serait âgé de 24 à 25 ans.

Ce sont les seuls éléments dont les enquêteurs disposent. Dans ses auditions, l'attaquant du Thalys ne le reconnaît sur aucune des photos présentées par les enquêteurs et affirme ne l'avoir vu dans aucun média.

Cet homme est-il dans la nature, ou déjà en détention ? Selon Reuters qui cite une source proche du dossier mardi, "les investigations ont permis d'identifier cet individu" et il "est déjà écroué". Une information qui n'a pas été confirmée à France Inter.

Vous êtes à nouveau en ligne