Tourisme : les conséquences désastreuses des attentats de Paris

France 2

C'est une conséquence des attentats du 13 novembre à laquelle on pouvait s'attendre. Aéroports de Paris confirment une baisse importante du tourisme en France. Les annulations se multiplient en provenance des États-Unis et de la Chine.

Fréquentations en baisse dans les aéroports, restaurants désertés... Un mois après les attentats, l'image de la capitale reste ternie. Dans les aéroports de Paris, le nombre de passagers a reculé de 6% pour la deuxième quinzaine de novembre, ce qui représente 123 000 passagers de moins par rapport à l'an dernier à la même époque. Pour mémoire, les attentats de janvier n'avaient pratiquement pas affecté le trafic aérien.

Les palaces accusent le coup

Situation contrastée dans l'hôtellerie. Grâce à la COP 21, certains établissements ont fait le plein et ont amorti le choc. Pour le reste, la reprise est bien timide. Dans les hôtels haut de gamme, les voyages d'affaires ont repris, mais les touristes étrangers manquent à l'appel. Les palaces accusent une baisse de 30 à 40% en décembre. Le monde de la restauration est lui aussi à la peine avec un marché en baisse de 20% en moyenne. Si la fréquentation se maintient à l'heure du déjeuner, le soir, les tables se vident.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne