Irak : trois jihadistes français condamnés à mort

FRANCE 3

La justice irakienne a condamné à mort, dimanche 26 mai, trois Français pour leur appartenance à l'État islamique.

Pour la première fois, trois Français ont été condamnés à mort pour avoir combattu dans les rangs de l'État islamique. Kévin Gonot, Léonard Lopez et Salim Machou avaient été arrêtés en Syrie puis transférés en Irak, où ils ont été jugés dimanche 26 mai. Une dizaine d'autres ressortissants français ont également été livrés aux autorités irakiennes. L'avocat de Léonard Lopez dénonce une justice expéditive.

Les autorités françaises n'ont pas réagi

Les trois sont bien connus des services de renseignement français, tous avaient rejoint la Syrie ces dernières années. Kévin Gonot était un proche des frères Clain, les voix de la revendication des attentats du 13-Novembre, récemment tués en Syrie. Les trois Français ont désormais 30 jours pour faire appel de leur condamnation. Les autorités françaises n'ont pour l'instant pas réagi, mais la position est claire : aucun rapatriement de jihadistes. Trois Français dont deux femmes ont déjà été condamnés par la justice irakienne, mais à des peines de perpétuité, la France devra donc décider si elle demande à l'Irak de commuer les condamnations à mort en emprisonnement à vie.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne