Londres : les leçons tirées des attentats de 2005

FRANCE 2

Depuis les attentats de juillet 2005 qui avaient fait 52 morts, Londres a mis en place un dispositif anti-terroriste qui s'avère efficace.

Dix ans après les attentats de juillet 2005, les Britanniques n'ont pas oublié. En juillet dernier, ils se recueillaient en mémoire des victimes des attentats. Des attaques coordonnées comme à Paris. Quatre kamikazes dans le métro et un bus, qui laisseront 52 morts et près de 700 blessés.
Après l'émotion, le pays en a tiré des leçons. Les caméras de surveillance jugées très efficaces se sont multipliées dans la ville, ou encore l'instauration d'un fichier de passagers. Enfin, une modification des lois, inspirée du Patriot Act américain. Il donne des pouvoirs étendus à la police comme pouvoir détenir un suspect 28 jours sans inculpation.

Le renseignement humain

Des moyens efficaces, mais presque secondaires, car le plus gros travail a été fait sur le renseignement humain. Le bâtiment du service d'écoutes britanniques, le GCHQ, est le plus grand du monde occidental après la NSA américaine. Son budget a augmenté plus que n'importe quelle autre administration. Il intercepte les conversations, les messages, les SMS. Avant les attentats de Paris, une loi venait d'être lancée pour permettre aux agents d'espionner les communications et navigations internet sans mandat judiciaire. "David Cameron vient de révéler que le pays  avait évité pas moins de sept attentats majeurs ici rien que pour les huit derniers mois", rapporte le journaliste de France 2 Loïc de la Mornais.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne