Mandat d'arrêt international contre un homme filmé avec Salah Abdeslam deux jours avant les attentats

Les images de vidéosurveillance sur lesquelles Mohamed Abrini a été identifié, en compagnie de Salah Abdeslam, dans une station-service de l\'Oise, le 11 novembre 2015.
Les images de vidéosurveillance sur lesquelles Mohamed Abrini a été identifié, en compagnie de Salah Abdeslam, dans une station-service de l'Oise, le 11 novembre 2015. (POLICE FEDERALE BELGE)

Mohamed Abrini a été identifié sur des images de surveillance d'une station-service dans l'Oise, selon la justice belge. Il était au volant de la Clio qui a servi aux attentats de Paris.

La justice belge a lancé un mandat d'arrêt international, mardi 24 novembre, contre un nouveau suspect dans l'enquête sur les attentats de Paris. Mohamed Abrini, 30 ans, a été identifié sur des images de vidéosurveillance d'une station-service de Ressons-sur-Matz (Oise), deux jours avant les attentats de Paris. Il y apparaît en compagnie de Salah Abdeslam, et au volant de la Clio qui a servi lors des attaques du 13 novembre. Un appel à témoins a été diffusé par la police belge.

Mohamed Abrini est décrit par la police comme "dangereux et probablement armé". Il mesure 1,75 m, a la peau mate, les yeux bruns, les cheveux foncés, le visage fin et une corpulence athlétique, selon son avis de recherche. Il est "activement recherché par les services des polices belges et françaises".

La police belge recommande aux témoins de ne pas intervenir eux-mêmes, mais de prévenir la police. Si vous l'apercevez hors de Belgique, le numéro à appeler est le 0032 26 40 35 47.

Un cinquième homme inculpé en Belgique

La justice belge a également inculpé et placé en détention un nouvel individu, pour les chefs "de participation aux activités d'un groupe terroriste et d'assassinats terroristes". Il faisait partie d'un groupe de trois personnes arrêtées lundi. Les deux autres ont été relâchées C'est la cinquième personne placée en détention et inculpée depuis une semaine dans le cadre de l'enquête belge sur les attentats de Paris.

Vous êtes à nouveau en ligne