VIDEO. Hollande confirme le maintien de l'état d'urgence jusqu'au 15 juillet

FRANCEINFO

La mesure instaurée au soir des attentats jihadistes du 13 novembre 2015 est prolongée jusqu'au 15 juillet.

Les conditions sont peut-être réunies pour "une sortie de l'état d'urgence"
comme l'a déclaré, mercredi 15 mars, le garde des Sceaux, Jean-Jacques Urvoas, mais pour François Hollande, il n'en est pas question. En marge d'un déplacement dans le Var, jeudi 16 mars, le chef de l'Etat a confirmé le maintien de la mesure, instaurée au soir des attentats jihadistes du 13 novembre 2015, jusqu'au 15 juillet.

Hollande favorable à un "état élevé de vigilance et de présence"

La décision reviendra toutefois à la majorité issue des urnes après la présidentielle et les législatives. Toute nouvelle prolongation de l'état d'urgence doit en effet être soumise au Parlement. Le chef de l'Etat peut lui décider à tout moment de mettre fin à ce régime d'exception par un décret en Conseil des ministres. François Hollande a pour sa part plaidé pour un "état élevé de vigilance et de présence" des forces de sécurité.

En décembre, le Parlement avait voté la prolongation de l'état d'urgence jusqu'au 15 juillet, ce qui permet d'englober la période des élections présidentielle et législatives et qui fait tomber le record de durée ininterrompue de ce régime d'exception – vingt mois – depuis sa création pendant la guerre d'Algérie. Ces reconductions à répétition ainsi que la multiplication des lois sécuritaires suscitent l'inquiétude de nombreuses ONG de défense des droits de l'Homme.

Vous êtes à nouveau en ligne