VIDEO. Etat d'urgence : "On va s'apercevoir qu'un certain nombre de mesures étaient excessives", affirme Jacques Toubon

FRANCE 2

Le défenseur des droits a expliqué, mardi sur France 2, qu'un "certain nombre de dérives et d'approximations" sont constatées depuis la mise en place de cette disposition après les attentats du 13 novembre.

Des mesures parfois "excessives". Jacques Toubon est revenu sur les dérives de l'état d'urgence lors d'un entretien aux "Quatre vérités" sur France 2, mardi 22 décembre. "Ce que l'on constate aujourd'hui (...), c'est qu'il y a un certain nombre de dérives ou d'approximations", a déclaré le défenseur des droits.

Des mesures "un peu larges"

"Les mesures qui ont été prises étaient un peu larges, a ajouté Jacques Toubon. Au fur et à mesure, on va s'apercevoir qu'il y a un certain nombre de cas où les mesures prises ont été excessives."

"Aucune mesure ne doit remettre en cause les droits fondamentaux de quiconque vit sur notre territoire : c'est la base même de l'Etat de droit, a martelé le défenseur des droits. Si pendant une période, on peut restreindre la liberté, il ne peut pas être question dans notre pays d'installer un état de droit qui serait moins respectueux des libertés que notre état de droit habituel."

Vous êtes à nouveau en ligne