Terrorisme - Éric Ciotti (LR) : "Sortir de l'état d'urgence fut une erreur tragique"

France 2

Député les Républicains des Alpes-Maritimes, Éric Ciotti est l'invité des "4 Vérités" de France 2 mardi 15 mai.

Ronan Gosnet, tuée samedi 12 mai par Khamzat Azimov est la "246e victime du terrorisme depuis le 7 janvier 2015. Il y a eu plus de 900 blessés", rappelle Éric Ciotti dans "Les 4 Vérités" mardi 15 mai. "On avait identifié l'auteur de cette attaque au couteau dans Paris. Les services de police et les services de renseignement avaient bien fait leur travail. Mais on a pu empêcher son passage à l'acte", regrette le député les Républicains.

3 000 étrangers fichés à "expulser"

"On recense 20 000 personnes dangereuses. Il faut augmenter les moyens humains et matériels pour les surveiller. Sur ces 20 000 personnes fichées, il y a 3 000 étrangers qu'il faut expulser. 4 000 sont très dangereuses et je demande leur placement en détention préventive", détaille l'élu des Alpes-Maritimes.

"La menace terroriste est durable. Les mesures prises ont contribué un peu à nous désarmer. Sortir de l'état d'urgence fut une erreur tragique. Pendant l'état d'urgence, il y a eu 4 600 perquisitions administratives. Depuis la fin de l'état d'urgence le 1er novembre, il y a eu 12 perquisitions administratives", souligne Éric Ciotti.

Vous êtes à nouveau en ligne