Parlement : l'hommage de la classe politique aux victimes de l'attentat de Trèbes

FRANCE 3

Une minute de silence a été respectée ce mardi 27 mars après-midi à l'Assemblée nationale et au Sénat. Un hommage collectif aux quatre victimes du terroriste. Derrière cette image d'union nationale, il y aussi les critiques, notamment celles de la droite.

Une minute de silence à la mémoire des victimes des attaques jihadistes de l'Aude. Les députés ont rendu un hommage particulier au lieutenant-colonel Arnaud Beltrame ce mardi 27 mars. Avec gravité, les présidents de groupe ont tour à tour salué l'acte de bravoure du militaire. Jean-Luc Mélenchon, le leader de la France insoumise, rend aussi un hommage appuyé et inhabituel au gouvernement. Une union écornée par Christian Jacob qui rappelle les demandes de son camp. "Nous pensons que le temps est venu de prendre de nouvelles décisions", a assuré le président du groupe LR à l'Assemblée nationale.

L'unité nationale aura été de courte durée

La droite réclame aussi le rétablissement de l'état d'urgence. Des propositions rejetées par le Premier ministre. Alors que la droite et l'extrême droite restent assises, la majorité, la gauche et le centre applaudissent. L'unité nationale aura été de courte durée.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne