Pagaille à l'aéroport d'Orly

FRANCE 3

Avec l'état d'urgence, les contrôles ont été renforcés à l'aéroport d'Orly (Val-de-Marne). La situation est tendue depuis des mois, et elle s'est encore dégradée en cette période de grands départs en vacances, en particulier ce mercredi 12 juillet.

À l'aéroport d'Orly (Val-de-Marne) ce mercredi matin, les files d'attente étaient interminables. Il fallait ce mercredi 12 juillet plus de trois heures pour franchir les contrôles douaniers debout dans la chaleur. Un délai que la plupart des passagers ont découvert sur place. "C'est en arrivant là, en montant pour l'embarquement qu'on a vu qu'il y avait une queue infernale", témoigne un passager.

115 000 passagers par jour

La galère ne s'arrête pas là : une fois dans la zone d'embarquement, l'attente est à nouveau au rendez-vous. Les escalators et les allées sont envahis par les vacanciers. À Orly, ces délais sont désormais quotidiens. Un manque à gagner important pour les compagnies aériennes. Selon le président d'Air Caraïbe, Marc Rochet, "Cette situation est aujourd'hui intenable. Il faut moderniser les processus, utiliser des robots et des postes d'inspection automatiques, et mettre des effectifs". En période estivale, 115 000 passagers transitent chaque jour par l'aéroport d'Orly, et ces longues files d'attente sont dues au renforcement des mesures de sécurité, à l'augmentation du trafic aérien, et à la fermeture d'une des pistes pour rénovation.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne