La classe politique entre colère et interrogation

France 2

Les réactions de la classe politique ne se sont pas fait attendre, la gestion de la sécurité du pays est vivement critiquée.

Anis Amri, est-il passé par la France ? Ce n'est pas une certitude pour les enquêteurs, mais déjà, une polémique dans la classe politique. Pour le député Les Républicains, Éric Ciotti, "c'est tout simplement inexplicable et inexcusable. Cet individu a pu circuler librement, ça démontre les failles dans notre dispositif de sécurité aux frontières".

L'espace Schengen remis en question par le FN

Pour le Front national, l'espace Schengen serait devenu inadapté à la menace terroriste. "L'état d'urgence, c'est devenu un slogan, il n'y a rien de concret derrière. Commençons par ravoir des frontières nationales et à mettre fin à l'espace Schengen, qui a créé l'Europe passoire", indique Florian Philippot, vice-président du Front national. À gauche, on ne remet pas en cause la sécurité de l'espace Schengen, mais il faut améliorer la sécurité de ses états membres. Des effectifs qui doivent être renforcés à l'avenir, sur ce point il y a consensus de gauche à droite.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne