Depuis les attentats de Bruxelles, la France a renforcé sa sécurité

France 3

Depuis les attentats de Bruxelles lundi, la France a déployé 1 600 militaires supplémentaires dans les lieux publics sensibles.

 

Au lendemain des attentats de Bruxelles, Paris s'est réveillée avec plus de militaires et de policiers dans les rues, mais aussi dans les aéroports. Mais ces patrouilles sont-elles suffisantes pour contrôler tous les accès d'une gare ou d'un métro ?

Dans la gare parisienne de Montparnasse par exemple, près de 110 000 personnes se pressent chaque jour pour prendre le métro, et à l'entrée, il n'y a aucun contrôle particulier.

10 000 emplois créés dans la sécurité

Mais en levant la tête, plusieurs caméras de vidéosurveillance sont postées vers les portiques et sur les quais. En une dizaine de minutes, l'équipe de France 3 croise une patrouille de militaires, et un peu plus loin, des agents de la sécurité de la RATP.

Leur présence rassure, dissuade, mais les journalistes ne constatent aucun contrôle des voyageurs. Les seuls endroits où ils ont été fouillés ce mardi sont les grands magasins. Des contrôles assurés par des agents de sécurité de compagnies privées. En un an, 10 000 postes ont été créés.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne