Salah Abdeslam jugé à Bruxelles

France 3

C'est un procès sous haute surveillance qui s'ouvre lundi 5 février à Bruxelles. Salah Abdeslam comparaît pour la fusillade survenue lors de son arrestation. Le seul survivant du commando des attentats de Paris est muré dans le silence.

Depuis sa planque, Salah Abdeslam fait feu sur les policiers belges le 15 mars 2016. Trois d'entre eux sont blessés. Après un échange de tirs, un complice du terroriste présumé est interpellé. Trois jours plus tard, il est interpellé. Salah Abdeslam était en cavale depuis quatre mois. Il a réussi à berner les policiers en changeant constamment de planques dans la périphérie bruxelloise.

Il refuse de parler

Celui que les enquêteurs considèrent comme le logisticien des attentats du 13-Novembre avait fui la France au lendemain des attaques, exfiltré par des complices belges. Salah Abdeslam a grandi à Molenbeek, où il fréquente dès l'adolescence Abdelhamid Abaaoud, le cerveau des attentats de Paris, abattu par le Raid à Saint-Denis.

Seul survivant, Salah Abdeslam a déclaré aux policiers belges qu'il serait mort en martyr si sa ceinture explosive n'avait pas été défectueuse. Le 27 avril, il est placé à l'isolement à la prison française de Fleury-Mérogis et se mure dans un silence dont il ne sortira pas. Pour tentative d'assassinat sur des policiers, il encourt 40 ans de réclusion criminelle. Son procès durera cinq jours.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne