Jawad Bendaoud, le logeur présumé d'Abdelhamid Abaaoud à Saint-Denis, est mis en examen et incarcéré

Capture d\'écran de BFMTV qui a interviewé Jawad Bendaoud, juste avant son interpellation en marge de l\'assaut à Saint-Denis (Seine-Saint-Denis), le 18 novembre 2015.
Capture d'écran de BFMTV qui a interviewé Jawad Bendaoud, juste avant son interpellation en marge de l'assaut à Saint-Denis (Seine-Saint-Denis), le 18 novembre 2015. (MAXPPP)

Selon le procureur de Paris, il a pris part "en toute connaissance de cause" à une entreprise terroriste en hébergeant le commanditaire présumé des attentats de Paris.

Jawad Bendaoud, soupçonné d'avoir logé Abdelhamid Abaaoud dans un appartement de Saint-Denis, a été mis en examen et incarcéré, mardi 24 novembre. Il était en garde à vue depuis six jours. Selon le procureur de Paris, il a pris part "en toute connaissance de cause" à une entreprise terroriste en hébergeant le commanditaire présumé des attentats de Paris.

Abdelhamid Abaaoud serait revenu sur les scènes des attentats à Paris après les attaques, vendredi 13 novembre, selon le procureur de Paris. Son téléphone a été localisé dans les 10e, 11e et 12e arrondissements "entre 22h25 et 00h28", notamment à proximité du Bataclan, alors que les forces de l'ordre y étaient toujours.

Un attentat projeté à la Défense. Selon le procureur François Molins, "on peut penser que les deux terroristes, Abaaoud et l'autre homme retrouvé dans l'appartement [de Saint-Denis], avaient pour projet de se faire exploser le mercredi 18 ou le jeudi 19, à la Défense".

La justice belge a lancé un mandat d'arrêt international contre un homme de 30 ans, Mohamed Abrini, filmé le 11 novembre au volant de la Clio qui a servi deux jours plus tard aux attentats de Paris, en compagnie du suspect clé Salah Abdeslama. Les deux hommes ont été filmés vers 19 heures dans une station-service de Ressons (Oise).

La piste allemande pour trouver Salah Abdeslam. La police allemande a déclenché mardi 24 novembre une opération sur la base d'un renseignement d'après lequel Salah Abdeslam, au centre d'une chasse à l'homme en raison de son rôle présumé dans les attentats du 13 novembre à Paris, se trouverait dans le nord-ouest de l'Allemagne. A ce stade, il n'a pas été retrouvé.

23h28 : Une opération de police est en cours à Reims. Un colis suspect a été découvert et le secteur de l'hôtel de ville est bouclé par les forces de l'ordre.

23h02 : Il fait désormais parti des hommes les plus recherchés d'Europe. Mohamed Abrini a été identifié comme un possible suspect des attentats de Paris. Voici une autre photo de l'homme diffusée ce soir par la police belge, alors qu'un mandat d'arrêt international a été lancé.




(POLICE FEDERALE BELGE)

21h37 : #ETAT_ISLAMIQUE Des avions Rafale partis du porte-avions Charles-de-Gaulle ont détruit ce soir un centre de commandement de l'Etat islamique à Tal Afar, une ville située à l'ouest de Mossoul en Irak.



(ANNE-CHRISTINE POUJOULAT / AFP)

21h10 : @anonyme La voici. La conférence de presse de François Molins permet d'avoir un résumé clair de l'enquête en cours sur les attentats de Paris.

(FRANCETV INFO)

21h10 : Peut-on revoir la conférence de presse de Francois Molins ?

21h06 : @Alaïs Comme l'a expliqué le procureur de Paris tout à l'heure, le téléphone d'Abaaoud a été géolocalisé entre 22h28 et 00h28, "dans les 12e, 11e et 10e arrondissements et notamment à proximité de la salle de concert du Bataclan", soit près des lieux visés par les attaques le 13 novembre.

21h06 : Quel élément permet d'affirmer qu'Abaaoud est revenu sur les scènes de crime, le 13 au soir ?

21h03 : Jawad Bendaoud, l'homme soupçonné d'avoir fourni un appartement à Saint-Denis au chef opérationnel présumé des attentats de Paris, a été mis en examen ce soir pour sa participation à une entreprise terroriste. Le procureur de la République de Paris, François Molins, a affirmé tout à l'heure qu'il ne pouvait pas douter que Bendaoud "prenait part en connaissance de cause à une organisation terroriste".




(MAXPPP)

20h58 : "C'est un débat qui ne touche pas que la France, qui touche l'Europe, et qui touche le monde : ce salafisme, cet islamisme radical, est né de l'islam. Et il faut que l'islam, et c'est un défi considérable, soit capable de se mettre debout pour couper toute complaisance vis-vis de ces terroristes."

Invité du "Petit Journal" ce soir sur Canal+, Manuel Valls a jugé "très important" que "des voix continuent à s'élever dans l'islam" contre le salafisme. "C'est une bataille politique, théologique, sociale, culturelle, qui est majeure et qui est loin d'être terminée", selon le Premier ministre.

20h11 : Jawad Bendaoud, le logeur présumé d'Abaaoud à Saint-Denis, a été mis en examen et incarcéré.

20h09 : Cet après-midi à la Maison Blanche, François Hollande a appelé à livrer contre Daech une bataille "commune, collective et implacable" contre les jihadistes de l'Etat islamique. Barack Obama lui a apporté son soutien sur l'intensification des frappes en Syrie et en Irak contre le groupe terroriste.

(REUTERS)

19h35 : @Anonyme François Molins, le procureur de Paris, a été affirmatif : le gilet explosif découvert hier à Montrouge (Hauts-de-Seine) "est exactement de la même fabrication" que ceux utilisés par les kamikazes des attentats du 13 novembre. "Un tissu de présomptions permet de penser" que ce gilet a un lien avec les attentats, a expliqué le magistrat.

19h34 : Avez-vous des nouvelles pour l'objet retrouvé à Montrouge ? Est-ce vraiment une ceinture d'explosifs ?

19h25 : Le patron de la pizzeria Casa Nostra a-t-il vendu les images de l'attentat contre son restaurant ? Oui, affirme "Le Petit Journal" de Canal+. Non, répond le principal intéressé. Voici sa version des faits, devant les caméras de France 2.



(CECILE LIOAL, ERIC DELAGNEAU / FRANCE 2)

19h24 : Selon le procureur de Paris, "Abaaoud serait revenu sur les scènes de crime" alors que la BRI intervenait au Bataclan.

(FRANCETV INFO)

19h11 : "Les ceintures d'explosifs, c'est pas quelque chose que l'on trouve tous les jours dans les encombrants. (...) Il y a tout lieu de penser que c'est [le même type de dispositif utilisé par les terroristes]."

François Molins a répondu à une question sur le lien entre les attentats et la ceinture d'explosifs retrouvée hier à Montrouge.

19h05 : Le procureur indique que l'homme aperçu aux côtés d'Abaaoud dans le métro le soir des attentats n'a pas été identifié. Il précise que les enquêteurs privilégient la piste selon laquelle il serait le troisième homme qui a participé au mitraillage des terrasses parisiennes.

19h02 : François Molins indique avoir requis contre Jawad Bendaoud, le logeur présumé d'Abaaoud à Saint-Denis, une mise en examen pour participation à une association terroriste criminelle, et son placement en détention provisoire.

19h00 : François Molins confirme la délivrance d'un mandat d'arrêt international contre Mohamed Abrini, un Belgo-Marocain vu dans la Clio noire aux côtés de Salah Abdeslam, deux jours avant les attentats. Son ADN a été découvert dans le véhicule retrouvé dans le 18e arrondissement.

19h02 : "Salah Abdeslam a acheté une puce téléphonique rue Doudeauville, le soir des attentats, pour passer un coup de téléphone en Belgique. Ce téléphone borne ensuite à Montrouge, puis à Bagneux et à Châtillon."

18h55 : Selon le procureur de Paris, "on peut penser que les deux terroristes, Abaaoud et l'autre homme retrouvé dans l'appartement, avaient pour projet de se faire exploser le mercredi 18 ou le jeudi 19, à La Défense".

18h54 : "Hasna Aït Boulahcen était parfaitement au courant des actions de son cousin Abdelhamid Abaaoud. (...) Elle a été retrouvée morte par asphyxie après l'assaut."

18h52 : Le procureur de Paris annonce qu'"on peut penser qu'Abdelhamid Abaaoud est revenu sur les scènes de crime, dans le 11e arrondissement, alors que la BRI intervenait au Bataclan".

18h49 : Vous pouvez regarder en direct la conférence de presse de François Molins dans notre live.

18h49 : L'ADN d'Abdelhamid Abaaoud a été identifié sur une lampe frontale, une kalachnikov et plusieurs objets découverts dans la voiture retrouvée dimanche 15 novembre à Montreuil.

18h48 : Dans les décombres de l'appartement de Saint-Denis, un pistolet, des éclats de grenades et des gilets explosifs ont été retrouvés, d'après le procureur.

18h47 : Le procureur de Paris annonce l'ouverture d'une information judiciaire pour de nombreux chefs d'accusation liés à des actions terroristes, confiée à six juges d'instruction.

18h46 : François Molins commence sa conférence de presse en expliquant que le bilan des blessés des attentats de Paris est de 683 personnes.

18h44 : La conférence de presse de François Molins, le procureur de Paris, débute. Pour en savoir plus sur ce magistrat au CV impeccable, vous pouvez relire son portrait que nous avions dressé la semaine dernière.




(JOEL SAGET / AFP)



18h44 : Sur Twitter, la police belge poste la photo de Mohamed Abrini, l'homme visé par un mandat d'arrêt international pour sa participation présumée aux attentats de Paris.

18h38 : Voici quelques photos de la conférence de presse commune tenue actuellement par Barack Obama et François Hollande à Washington.







(AFP)

18h34 : La police belge donne d'autres informations concernant Mohamed Abrini. Lorsqu'il a été filmé dans une station-service de l'Oise deux jours avant les attentats, il était au volant de la Clio noire utilisée lors des attaques.

18h32 : Au début de son allocution à la Maison Blanche, Barack Obama, le président américain, recevant son homologue François Hollande, a utilisé le français pour rendre hommage aux victimes des attentats de Paris : "Nous sommes tous français."




(REUTERS)

18h32 : D'après la police, Mohamed Abrini a été filmé le 11 novembre, soit deux jours avant les attentats de Paris, vers 19 heures, en compagnie de Salah Abdeslam, dans une station-essence à Ressons (Oise), sur l'autoroute A1 en direction de Paris.

18h28 : La police belge dévoile sur son site le nom de l'homme, visé par un mandat d'arrêt international, recherché pour avoir participé activement aux attentats de Paris. Il s'appelle Mohamed Abrini et il est âgé de 30 ans.

18h25 : "Face à Daech, nous devons avoir une réponse commune, collective et implacable. (...) Nous avons donc, le président Obama et moi, décidé d'intensifier nos frappes, d'élargir leur portée et de reprendre les points clés occupés par Daech."

18h20 : Le parquet fédéral belge annonce qu'un cinquième homme a été inculpé en Belgique pour "assassinats terroristes".

18h18 : La Belgique lance un mandat d'arrêt international contre un homme vu au volant d'une voiture ayant servi aux attentats de Paris.

18h17 : C'est maintenant au tour de François Hollande de s'exprimer depuis la Maison Blanche, au côté de Barack Obama.

18h24 : Au cours de son discours depuis la Maison Blanche, Barack Obama a déclaré un remarqué "Nous sommes tous français".

18h08 : "L'Etat islamique doit être détruit, et nous devons [le détruire] ensemble" #HOLLANDE

18h06 : "Nous sommes ici pour dire que la France et les Etats-Unis sont solidaires."

La conférence de presse commune de Barack Obama et François Hollande a commencé à Washington. Vous pouvez la suivre en direct ici.

17h55 : Olivier Corel, 69 ans, est un imam salafiste, Français d'origine syrienne, mais surtout le mentor présumé de plusieurs jihadistes toulousains, de Mohamed Merah à Fabien Clain.

17h51 : Olivier Corel, "l'émir blanc" de la filière jihadiste d'Artigat en Ariège, était directement visé par la perquisition conduite depuis ce matin par d'importantes forces de police et de gendarmerie.

17h50 : Olivier Corel, "l'émir blanc" d'Artigat (Ariège), imam salafiste de 69 ans et mentor présumé de plusieurs jihadistes toulousains, de Mohamed Merah à Fabien Clain, a été placé en garde à vue, après des perquisitions à son domicile.

Vous êtes à nouveau en ligne