Attentats de Paris : retour sur le rôle de Salah Abdeslam

FRANCE 2

Salah Abdeslam était le pivot logistique des attentats de Paris. Présent à toutes les étapes des attentats de Paris, il a joué un rôle capital.

Ce vendredi 18 mars, la police belge a arrêté Salah Abdeslam, l'homme le plus recherché d'Europe. Dans les attentats du 13 novembre 2015 qui ont pris pour cible le Stade de France, des terrasses de cafés de Paris et la salle de spectacle du Bataclan, Salah Abdeslam a joué un rôle essentiel en matière de logistique. C'est sous son nom qu'il réserve deux jours avant des chambres dans un hôtel d'Alfortville (Val-de-Marne), une des bases arrière du commando. C'est encore lui qui loue une Clio noire, utilisée le soir des attentats. Selon les enquêteurs, le 13 novembre au soir, il aurait convoyé des kamikazes au Stade de France avant de se rendre dans le XVIIIe arrondissement. Avait-il l'intention d'y commettre un attentat ? C'est en tout cas ici qu'il abandonne la Clio et achète des puces de téléphone.

Deux complices l'ont aidé à fuir

Le jeune belge traverse ensuite Paris en métro pour se rendre à Montrouge (Hauts-de-Seine) où il abandonne sa ceinture d'explosifs. C'est dans la ville d'à côté à Châtillon que deux amis, Mohamed Abrini et Hamza Attou, arrivés de Belgique, viennent le récupérer. Le 14 novembre au matin, à bord d'une Golf, ils sont contrôlés à un barrage de police dans la région de Cambrai, mais les gendarmes ignorent que Salah Abdeslam est recherché et le laisse repartir. Les deux convoyeurs seront ensuite arrêtés, mais Salah Abdeslam reste introuvable pendant quatre mois. Seule une trace de son ADN est retrouvée dans un appartement de Schaarbeek, dans un quartier de Bruxelles. Au total, les policiers belges auront effectué une centaine de perquisitions pour finalement le retrouver à Molenbeek, son quartier d'origine.
Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne