Attentats de Paris : le quartier belge de Molenbeek au coeur de l'enquête

France 3

L'enquête s'oriente vers la Belgique et le quartier de Molenbeek à Bruxelles. C'est là que vivaient deux terroristes. Plusieurs interpellations ont eu lieu ces dernières heures.

Samedi 14 novembre, la police belge a procédé à sept arrestations. Elle a effectué plusieurs perquisitions dans le quartier bruxellois de Molenbeek. Le lien avec les attentats de Paris, une voiture grise contrôlée à la frontière. Les autorités belge et française recherchent activement Abdeslam Salah, un terroriste présumé issu de la filière belge. "Les attentats abjects ont été préparés à l'étranger et ont mobilisé une équipe d'acteurs situés sur le territoire belge et qui ont pu bénéficier de complicités en France", a déclaré le ministre de l'Intérieur Bernard Cazeneuve.

"Nettoyer Molenbeek"

Ce quartier populaire de Bruxelles apparait comme un vivier du terrorisme : l'assassin du train Thalys fréquentait la mosquée, le tueur du musée juif y a vécu, tout comme le cerveau des attentats de Madrid. "Nous devons nettoyer Molenbeek du terrorisme", a affirmé le ministre de l'Intérieur belge. Dans le quartier, la population choquée par les attentats refuse tout amalgame. Deux jours après les attentats, la traque se concentre en Belgique.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne