Des photos de victimes du 13-Novembre utilisées pour protester contre le concert du rappeur Médine au Bataclan

Des personnes sont rassemblées devant le Bataclan, à Paris, le 13 novembre 2016.
Des personnes sont rassemblées devant le Bataclan, à Paris, le 13 novembre 2016. (IRINA KALASHNIKOVA / SPUTNIK / AFP)

"C'est lâche", a commenté l'association Life for Paris auprès de franceinfo, se réservant le droit de porter plainte contre X.

Nouvel acte dans la polémique sur la venue de Médine au Bataclan, en octobre prochain. Destinées à dénoncer le concert du rappeur, des affiches utilisant des photos des victimes des attentats du 13-Novembre ont été collées dans des rues du 11e arrondissement de Paris, comme l'a rapporté une journaliste de Libération, mercredi 4 juillet.

De nombreux élus de droite et d'extrême droite reprochent à Médine une supposée complaisance à l'égard de l'islamisme radical, ainsi que des paroles controversées au sujet de la laïcité. Des membres du groupuscule Génération identitaire ont également manifesté, le 14 juin, devant le Bataclan.

"Particulièrement lâche"

Contactée par franceinfo, la Mairie de Paris "condamne fermement ces affichages" et assure que les services de la ville les ont retirés immédiatement. La mairie du 11e a également réagi sur les réseaux sociaux, tout comme les associations de victimes.

"Ces affiches sont anonymes, c'est particulièrement lâche, ajoute l'association Life for Paris, jointe par franceinfo. Nous sommes très stricts face à toute récupération." Life for Paris a informé ses avocats et se réserve le droit de porter plainte contre X.

Vous êtes à nouveau en ligne