Bruxelles, une ville menacée et morose

France 2

Une équipe de France 2 s'est rendue à Bruxelles où l'ambiance est bien morose ce dimanche.

La Grand-Place de Bruxelles est restée quasi-déserte ce dimanche 22 novembre. La capitale belge vit au ralenti depuis que l'état d'alerte maximale a été décrété. Les militaires arpentent le centre touristique, l'arme au poing. "C'est une ville un peu morte", témoigne un visiteur.

"Ça fait un peu penser à la guerre"

Voilà deux jours que les métros, les cinémas sont fermés et les principaux marchés de la ville annulés. "Aujourd'hui rien, juste les photographes et les pigeons", lance cette voisine de la place Flagey, habituée au brouhaha du marché, chaque dimanche. Mais ce matin, la place est vide. C'est un coup dur pour les habitués. "Ça fait un peu penser à la guerre", commente un retraité.
Près de 1 000 policiers et militaires resteront en alerte à Bruxelles ce lundi. Leur mission : traquer les terroristes.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne