Attentats du 13-Novembre : un frère d'Hasna Aït Boulahcen mis en examen pour non dénonciation de crime terroriste

Le 18 novembre 2015, la police donnait l\'assaut dans cet immeuble de Saint-Denis, près de Paris, dans le cadre de l\'enquête sur les attentats du 13-Novembre
Le 18 novembre 2015, la police donnait l'assaut dans cet immeuble de Saint-Denis, près de Paris, dans le cadre de l'enquête sur les attentats du 13-Novembre (OLIVIER ARANDEL / MAXPPP)

Un frère d'Hasna Aït Boulahcen, la cousine d'Abdelhamid Abaaoud, l'instigateur de l'attentat du 13-Novembre, est soupçonné d'avoir été informé de la présence du terroriste près de Paris après les attaques. 

Un frère d'Hasna Aït Boulahcen, la cousine d'Abdelhamid Abaaoud, coordinateur présumé des attentats du 13 Novembre, a été mis en examen jeudi 16 mars pour non dénonciation de crime terroriste, a appris franceinfo de source judiciaire. Il a été placé sous contrôle judiciaire, contrairement aux réquisitions du parquet de Paris qui avait demandé son placement en détention provisoire.

Des contacts avec sa soeur durant la cavale d'Abaaoud 

Les enquêteurs ont découvert que l'homme, interpellé lundi 13 mars en Seine-Saint-Denis, était en contact avec sa soeur durant la cavale d'Abdelhamid Abaaoud, qu'elle avait aidé à se cacher dans un appartement de Seine-Saint-Denis. Elle avait reçu, en outre, 750 euros de la part d'un des membres de la cellule jihadiste belge.

Son frère s'était présenté aux forces de l'ordre après l'assaut, affirmant que sa soeur, Hasna Aït Boulahcen, pouvait être la jeune femme présente dans l'appartement et présentée à tort comme kamikaze. Il avait été tout d'abord entendu comme témoin par la brigade criminelle et la Sous-direction antiterroriste, mais un témoignage est venu contredire ses déclarations : il aurait été au courant que son cousin se trouvait à Paris après les attentats.

Vous êtes à nouveau en ligne