Attentats du 13 novembre : en réponse, la France bombarde Raqqa

FRANCE 2

Suite aux attentats du 13 novembre à Paris et à Saint-Denis, la France a bombardé la Syrie ce lundi. France 2 fait le point.

En réponse aux attentats du 13 novembre, Paris a lourdement bombardé Raqqa, fief de l'État islamique, ce lundi 16 novembre. La démonstration de force a largement été médiatisée. Des Mirage français sont partis d'une base aérienne en Jordanie. Au total, 10 chasseurs bombardiers vont larguer une vingtaine de bombes sur la Syrie. Il s'agit du plus important raid décidé par le président François Hollande.

Montée en puissance

L'attaque menée également par des Rafale est simultanée. Les objectifs se trouvent tous à Raqqa, le fief du groupe Etat islamique. Selon l'État-Major français, les objectifs,  un centre de commandement, un camp d'entraînement de jihadistes ou encore un dépôt d'armes, ont été détruits. Aucune une image au sol du résultat de ce bombardement. Mais selon l'Observatoire syrien des droits de l'Homme qui possède un large réseau, les explosions ont secoué toute la ville de Raqqa où les combattants ont restreint leurs mouvements.

En réaction à ces raids, l'organisation État islamique aurait même interdit la circulation et coupé l'électricité. Pour l'heure, aucun bilan humain de ces frappes n'a été communiqué. Côté français, c'est la montée en puissance. Le porte-avions Charles-de-Gaulle, avec 24 avions de chasse à son bord, devrait appareiller mercredi de Toulon pour renforcer le dispositif. Il sera opérationnel début décembre.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne