Attentats de Paris : les États-Unis aux côtés de la France dans la lutte antiterroriste

FRANCE 2

Ce mardi 17 novembre, John Kerry, secrétaire d'État américain a accordé une interview pour le JT de 20 heures de France 2. Il revient sur les attentats du 13 novembre à Paris.

Le chef de la diplomatie américaine John Kerry était à Paris ce mardi 17 novembre pour témoigner de son soutien à la France et rencontrer François Hollande après les attentats de Paris. Il a accordé une interview à France 2. A la question de savoir comment les États unis pouvaient aider la France dans la lutte contre le terrorisme, le secrétaire d'État répond : "J'ai rencontré le président Hollande ce matin et nous avons parlé de la nécessité de partager le plus d'informations possibles, de coopérer sur les cibles pour faire encore plus sur le plan militaire. Je suis convaincu que nous avons progressé. Les gens ne se rendent pas compte, le groupe Etat islamique a perdu 25% de son territoire et nous avançons pour leur mettre plus de pression. Nous avons coupé leurs routes d'approvisionnement entre Mossoul et Raqqa. Il faut mettre fin à ce qu'il se passe en Syrie et en Irak le plus vite possible", explique John Kerry.

Troupes au sol

Sur la question délicate d'envoyer des troupes au sol, John Kerry légitime cette position par le fait que cette stratégie n'est pas la meilleure. "Nous avons besoin de troupes au sol, mais pas les nôtres parce que l'expérience a prouvé que ce n'était pas le plus efficace. Ce sont les gens qui vivent dans ce pays qui doivent venir déloger Daesh et prendre le pouvoir. C'est pour ça qu'une solution politique est si importante. Pour la première fois nous avons l'Iran et la Syrie à la table des négociations. Si dans les semaines qui viennent nous pouvons faire en sorte que l'opposition et l'entourage de Bachar Al-Assad se rencontrent, nous pouvons obtenir un cessez-le-feu (...). Ensuite, si nous pouvons effectivement mettre en place une transition politique, on pourra mobiliser les forces gouvernementales avec l'opposition pour combattre ensemble contre le groupe l'État islamique. La solution la plus efficace, c'est celle-là", souligne aussi John Kerry.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne