Attentats de Paris : les dernières révélations de l'enquête

FRANCE 2

De nouveaux éléments sur la ceinture d'explosifs trouvés dans les Hauts-de-Seine ont été révélés. France 2 fait le point sur les nouveaux éléments de l'enquête.

Lundi 23 novembre, une ceinture d'explosifs a été trouvée en pleine rue à Montrouge (Hauts-de-Seine). C'est désormais confirmé, elle appartient bien au commando terroriste du 13 novembre. La ceinture est identique à celles utilisées par Daech en Irak. Il s'agit aussi du même dispositif que celui utilisé au Stade de France, au comptoir Voltaire et au Bataclan par les autres kamikazes du commando. 

Projet d'attentat

Autre information révélée par le procureur de Paris, François Molins : Abdelhamid Abaaoud ne s'est pas contenté de participer aux attentats comme l'atteste le bornage de son téléphone portable. "Ainsi donc on peut penser qu'Abdelhamid Abaaoud est revenu sur les scènes de crime après les attentats commis sur les terrasses des cafés et restaurants des 10e et 11e arrondissements et alors que la BRI intervenait encore au Bataclan", explique François Molins.
Enfin, on en sait un peu plus sur le commando de Saint-Denis (Seine-Saint-Denis). S’il n'avait pas été neutralisé, Abdelhamid Abaaoud et son complice avaient pour projet de se faire exploser le mercredi 18 ou le jeudi 19 novembre à la Défense (Hauts-de-Seine). C'est dans la Clio noire abandonné dans le 18e par Salah  Abdeslam que les enquêteurs ont découvert ce projet qui ciblait la foule du centre commercial de la Défense.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne