Attentats de Paris : "La France n'est pas à la hauteur"

France 2

La commission d'enquête sur les attentats de novembre 2015 assure qu'il y a eu de gros dysfonctionnements au niveau du renseignement et de l'organisation des secours.

Les attentats de Paris du 13 novembre n'auraient sans doute pas pu être évités. Mais pour la commission d'enquête, c'est d'abord la défaillance du renseignement français : trop de services différents, pas assez de coordination. La commission préconise de mieux unifier le renseignement français. Mais elle pointe aussi la faillite de la coopération internationale.

De précieuses minutes perdues

Des services européens qui s'ignorent, des informations mal transmises : pour la commission, il faut mieux organiser la coopération entre États. Autre problème, l'organisation des secours : au Bataclan, des médecins ont dû rester en dehors de la zone de sécurité à la demande des forces de l'ordre. Résultat, de précieuses minutes perdues pour les blessés. L'idée de la commission ? Des médecins d'élite capables d'intervenir avec gilet par balles et casque.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne