Attentats : comment vivre avec le traumatisme ?

FRANCE 3

Pendant dix ans, des experts vont étudier la mémoire de 1 000 survivants. Les explications de France 3.

Des tirs, des hurlements, des sirènes : le traumatisme du 13 novembre est imprimé dans la mémoire de chaque Français. Mais comment ces souvenirs vont-ils marquer les survivants ? Le projet "13 novembre" tente de répondre à ces questions : des scientifiques vont recueillir la parole des victimes, 1 000 volontaires, des survivants, leur entourage, des pompiers ou des habitants.

Comprendre comment faire face au traumatisme

"Nous voulons comprendre comment fonctionne la mémoire d'un événement traumatique", explique Denis Peschansky, historien au CNRS. Historiens, neuropsychologues ou sociologues, plusieurs centaines de scientifiques analyseront les entretiens des victimes et leurs IRM cérébraux, pour comprendre comment chacun fait face au souvenir et au traumatisme. Mais raconter encore permet-il de mettre à distance ou au contraire de ressasser ? Pour Georges Salines, qui a perdu sa fille au Bataclan, c'est en tout cas un risque à prendre, confie-t-il à France 3.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne