Attentats à Paris : la ville de Raqqa visée par la France et la Russie

FRANCE 2

La Russie serait-elle le nouvel allié de la France en Syrie ? Des frappes françaises et russes ont visé le fief de l'État islamique ce mardi 17 novembre.

La France a mené de nouveaux raids aériens sur le fief de l'État islamique à Raqqa ce mardi 17 novembre. Peu après les frappes françaises, l'aviation russe a elle aussi lancé des frappes sur la ville syrienne.
Le directeur des services de renseignement russe a confirmé ce mardi à Vladimir Poutine que c'est bien une bombe qui est à l'origine de la catastrophe de l'Airbus dans le Sinaï. "Nous n'allons pas essuyer les larmes de nos âmes et de nos coeurs. Nous allons traquer ceux qui ont fait ça partout où ils se trouvent. Nous les retrouverons n'importe où sur la planète, et nous allons les punir", a déclaré Vladimir Poutine.

Une réponse immédiate

Sur les débris de l'appareil, les enquêteurs ont retrouvé des traces d'explosifs. La charge selon eux devait être d'un kilo de TNT, assez pour que l'avion se désintègre en plein vol. La réponse de la Russie ne s'est pas faite attendre. Depuis la mer Méditerranée ce matin, des navires auraient tiré plusieurs missiles sur des positions jihadistes et l'aviation russe a reçu l'ordre d'intensifier ses frappes en Syrie. Parallèlement, Moscou promet une prime de 50 millions de dollars à qui permettra d'identifier les terroristes.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne