Attentats à Paris : des trentenaires mobilisés pour le "vivre ensemble"

FRANCE 3

Une équipe de France 3 a suivi plusieurs trentenaires qui ont décidé par des actions concrètes de se mobiliser après les attentats du 13 novembre.

Tous symbolisent l'élan citoyen du 13 novembre, on les appelle la "génération Bataclan". Mourad est enseignant à l'université de Nanterre. David, Américain, vit aujourd'hui à Paris, il  a vécu les attentats du 11 septembre. Agathe, Simon et Alain forment un groupe de pop et ont sauté dans un train vers Paris, leur engagement c'est la musique.

Le soir des attentats, Mourad était à Melun en famille, c'est un tweet du cinéaste Mathieu Kassovitz qui l'a fait réagir. Le cinéaste demandait "à ses amis musulmans de descendre dans la rue et de se faire entendre, sinon ils mériteraient l'amalgame dont ils sont victimes". Avec un groupe d'amis, il a acheté des parapluies et les propose à qui veut se recueillir, échanger et se mobiliser. "Ça nous permet de libérer la parole sous une protection et sous cette protection, il y a écrit 'unis', donc c'est une double protection. C'est une protection physique qui nous protège de la pluie et une protection dans le symbole, l'unité nous protégera", explique Mourad. 

Chanson de résistance 

David, lui, se mobilise dans un centre de la Croix-Rouge pour se former aux premiers secours. Agathe, Simon et Alain répètent dans un studio du 3e arrondissement de Paris un morceau qu'ils ont écrit en hommage aux victimes. Six de leurs amis ont été blessés au Bataclan. Cette chanson est devenue leur acte de résistance.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne